...
 
     
         
         
     
  retour à la liste

 
     
  Gilbert
Pedinielli

www.pedinielli.com

Né à Nice en 1939
Vit et travaille à Nice


 

EDITION 2015

Sommes et suites
2015

Gilbert Pedinielli approfondit le concept de peinture en volume, en mouvement, en perspective. Pour tenter d’aller aussi loin que le permet la pensée. Parti de l’ouvrage de Kandinsky dont le titre, Point, Ligne, Plan, lui semblait trop restrictif, il y a ajouté Volumes, Couleurs, Discours.
Pour le Festival du Peu, il présente une série de pièces (essais de dessin, peinture, photo, collage), qui reprend les constructions portées par le nombre d’or, les formes en mouvement (la possibilité de transformation de chaque pièce au gré du regardeur) et l’association de chiffres bleus ou de lettres rouges, comme un code formant des mots, du sens, et ouvrant un nouveau niveau de lecture, une autre porte.
S’appuyant sur le principe inverse de la peinture, la toile vierge lui sert de support d’abord pour le dessin au crayon noir qu’il mouille à l’eau afin que le pigment intègre la fibre puis il recouvre d’une fine couche de peinture blanche, qui fixe le trait. Chaque œuvre possède un chiffre ou une lettre et un dessin original.
Cette étude, titrée Sommes et suites, essais pour une Grande Porte, repose philosophiquement et concrètement sur l’infini : «la pensée est un sens qui permet d’appréhender l’idée des infinis», écrit le jeune philosophe allemand Markus Gabriel. Et chaque étape de création est une pensée. C’est la force de l’art.

 
 

EDITION 2010

De la série “Piques et philippiques”
Métaux divers, Installation - Dimensions variables

 

Acteur de quelques-unes des aventures artistiques notables de la Côte d'Azur — de Calibre 33 à Fiduciaire Production en passant par l’expérience féconde et chaleureuse du Théâtre Populaire de Nice — le plasticien Gilbert Pedinielli conserve comme point focal, référence permanente et ultime, «l'extermination institutionnalisée des jugements émis par des demi-dieux et des hommes fatigués.» Dans son parcours d'artiste l'analyse des «passages non visibles» est essentielle, une recherche qui ne refuse pas un zeste d'humour et ne dédaigne pas l'apparentement à un certain dandysme.

La série de lances Piques et Philippiques s'ordonnance grâce à une progression fidèle à la célèbre suite de Fibonacci, dont l'application dans le monde réel met à l'épreuve la finitude de nos espaces à l'échelle humaine. Chaque élément, construit suivant le nombre d'or, possède une histoire et tente de résoudre ses contradictions premières en aiguisant une efficacité placide entre sol et mur. À l'intérieur de chaque groupe se déroule une existence autonome produite par la relation entre les individualités reliées par une idée, une image, une opposition, un langage, un concept... Les différents ensembles portent les traces de technologies diverses, de structures apparemment opposées, de niveaux historiques antagonistes en surface, de mémoires fantômes, passoires ou bloquées mais tous ont pour mesure l'homme debout et le bras levé.

 

- FESTIVAL DU PEU ® -