...
 
     
         
         
     
  retour à la liste

 
     
 

Ursus Bjarne
Jehn


1934-2015
Né à Copenhague (Danemark).
A vécu et travaillé à Coaraze de 1978 à 2015.

 

 

Hommage à Michel Seuphor
1973 - Acrylique sur toile - 130 x 175 cm


Bjarne Jehn étudie la peinture académique et l’architecture dans les années 1950-60, parallèlement à des études en musique classique (piano et clarinette).
À partir de 1958, il se met à dessiner pendant des concerts, non pas des notations mais une sorte de calligraphie d’après la musique. De cette «sismographie émotionnelle» naissent près de 200.000 dessins sur la musique, à partir desquels seront créés des centaines de tableaux.
Tout en poursuivant la recherche non figurative des constructivistes russes du début du XXe siècle, il développe un intérêt particulier pour l’étude des modèles de composition de l’art et des langages picturaux égyptiens et assyriens, ainsi que pour les calligraphies d’orient. Contrairement à la conception grecque, ces cultures mettent en avant l’importance de l’espace, les «pauses» entre les éléments. On trouve là des correspondances avec la musique savante européenne contemporaine et les musiques orientales.
Dans ses tableaux, il met ainsi l’accent sur les vibrations des espaces entre les formes évoquant un alphabet inconnu. Une harmonie qu’il souhaite faire ressentir comme «classique», en réaction aux exigences actuelles de changement galopant et de chasse aux sensations et aux chocs artificiels.

 
- FESTIVAL DU PEU ® -