...
 
     
             
             
       
  retour à la liste

 
     
 

Caroline
Challan Belval
www.challanbelval.com

Née à Cognac en 1977. Vit et travaille entre Nice et Paris. Diplômée de l’ecole nationale supérieure des Beaux-arts de paris, elle a étudié à New-York puis à l’université de Nice-Sophia-antipolis et à Gênes. elle est chargée de cours à la Faculté des lettres et Sciences Humaines de Nice et professeur de gravure et dessin à l’ecole nationale supérieure d’art de la Villa arson. Ses œuvres figurent dans des collections publiques en France et à l’étranger.

 

La création des monstres
Étude pour St Georges, Détail, fusain sur papier, 700 x 200 cm

 

 

Son travail, tourné vers l’architecture, le monde ouvrier et les mondes souterrains, est ancré dans la pratique quotidienne du dessin, de la peinture et de la gravure, sur le vif et en atelier. Sa démarche consiste à saisir et à restituer les dramaturgies modernes dans des lieux de transformation.
Chelsea meat Factory, la proposition présentée au Festival du Peu est issue d’un précédent séjour d’étude, de recherche et de création à New York. Dans l’environnement de la chapelle Saint-antoine, un jour du saigneur laïcisé par le cycle du travail des hommes nous est ainsi restitué.
New York, la nuit, le métro, les abattoirs… au hasard des promenades, avec le dessin comme moyen pour apprivoiser la ville et la lumière comme fi l directeur, dans des univers de néons ou sous le froid sec des ciels d’hiver : «tout est étrange là-bas, les proportions des immeubles sont différentes de celles de l’europe. Même les boucheries ! J’avais discuté avec des types qui étaient à l’entrée du meat packing District, ils m’ont dit «puisque vous dessinez là, entrez donc !». Je suis entrée. Je me suis promenée dans des bâtiments où il y avait d’énormes morceaux de viande, des lumières de néons un peu verdâtres, curieux avec cette viande congelée ! Des paysages apparaissaient dans ces formes. je me suis promenée là-dedans comme dans des images.»
Citation extraite d’un entretien avec Morgan Labar et Fabien Lacouture, Paris, Janvier 2010

 
- FESTIVAL DU PEU ® -