...
 
     
             
             
       
  retour à la liste

 
     
 

Laurence
Cathala
www.laurencecathala.net


Née à Chatenay Malabry (92), vit et travaille à Lyon.
Diplômée de l'École nationale supérieure des Beaux arts de Paris en 2006. Grâce à des échanges, prix ou résidences, elle a travaillé au Canada et à Berlin.

 

Vue d'accrochage : Les Époques, 2011
Série de huit dessins, Crayons de couleur et peinture dorée, 101 x 71 cm chacun
Crédit photo Raphael Boissy

 

 

«Des choses à voir de loin et à regarder de près.»
Georges Didi Huberman

Après s'être longtemps concentré sur le thème de la mémoire, le travail de Laurence Cathala s’articule depuis quelque temps autour du livre, interrogeant son contenu - le texte, notamment par dans des pièces ou différentes écritures et figures d’écrivains se mêlent - et son contenant - la forme même du livre, sa facture ou son édition. Dans un double mouvement, la sculpture et le dessin permettent de travailler le livre et le texte physiquement, plastiquement.

Dans Les Époques ou dans Ex-libris, la référence à des éditions et collections fameuses et historiques est une forme d’adresse au spectateur, alors vu comme lecteur - potentiel ou effectif ; il s’agit de mettre en scène des signes de la littérature, signes d’un récit. Ce sont peut être des projets ou des maquettes, mais ce sont peut être aussi des traces ou des restes, ce sont certainement des images mentales, où certaines inscriptions (les auteurs, les titres, et le texte même) se sont perdues.

De fait, une forme d’économie est au cœur du travail, un goût pour le manque ou pour le peu. Le peu de récit auquel on a accès par le seul titre ou auteur, et encore, quand ils n’ont pas totalement disparu. Le peu du souvenir, le peu de mémoire, le peu de signes, tout en cherchant à fixer et à inscrire leur empreinte.

 
- FESTIVAL DU PEU ® -