...
 
     
               
               
       
Jean Mas, La Bulle
Vendredi 11 juillet, 18h30
Vernissage de l’exposition
Jean Mas, membre de l’Ecole de Nice et inventeur du concept du Peu, soufflera de son art dans une Bulle, symbole minimal et annonciateur de la libération d’un Peu d’air/d'art.

Les bulles sont apparues en 1983.
Voisines des bulles de savon qui sont à l’origine d’une pratique et d’une distraction enfantine, l’artiste va faire des bulles de savon porteuses de peinture. Le produit utilisé est différent de l’eau savonneuse et permet par sa consistance l’adjonction de peinture.
Le geste éphémère de faire des bulles va être prolongé par l’artiste, les bulles sont dirigées vers un support papier où elles s’écraseront, libérant la peinture et feront trace sur le papier.
Pour Jean Mas, il n’y a pas de bulles sans canne à bulles : c’est l’objet indispensable à leur réalisation. La canne à bulles a été présentée à l’occasion d’une exposition personnelle de l’artiste en 85 à la galerie Fersen (Antibes) en tant que pièce de performance.

   
         
 

Vendredi 11 juillet, 18h30
Jean Mas, la Bulle

Dimanche 27 juillet, 20h
Florent Mattei
, le Bal


       
         
         
         
     
Né à Nice en 1946, Jean Mas vit et travaille à Roquefort Les Pins (France) - www.jeanmas.com
1973 est l’année à partir de laquelle Jean Mas s’ancre dans la mouvance artistique niçoise. Il y est reconnu avec la production d’un objet caractéristique : La Cage à Mouches, mythologie individuelle dans le cadre d’un Art d’Attitude.
En 30 ans, la production artistique de Jean Mas s’est ramifiée et s’articule autour de quatre axes essentiels : une expression plastique (La Cage à Mouches, Les Bulles de savon, Les “Peu”, Les Ombres, Les Versions), une expression scénique (des performances "PerforMas", des conférencesactions, une expression littéraire, des romans, des catalogues et livres d’art), une expression filmique (Un Peu de Jean Mas, DVD, Editions MAMAC et Le festival du Peu de Bonson, FR3). Jean Mas travaille sur le concept du Peu depuis 1989. Il a choisi de formaliser le lien visuel et auditif entre la lettre P et le son [p...eu]. La lettre P découpée dans du bois, du carton plume devient le support de sa création plastique. L'artiste fait appel à différentes techniques : peinture, collages, assemblages divers. Il obtient alors une série de Peu. Un Peu de moi, Un Peu de miroir, Un Peu plié... le Peu permet alors de jouer avec les mots (jeux sur le signifiant et le signifié). Un Peu de ... Je peux... Et l'idée qui semblait restrictive s'ouvre alors. Le Peu peut-être le commencement de Tout, le commencement du Tout. Aussi quand Jean Mas a proposé à Bonson et ses habitants de prendre possession du Peu et après les premiers instants de surprise, l'adhésion des élus, des associations, des bénévoles de la population a été entière.
Bonson a fait le pari fou d'une année entière placée sous le signe du Peu, et chaque année depuis six ans avec le Festival du Peu au mois de juillet.
   
               
     
Le Bal de Mattei
Dimanche 27 juillet à partir de 20h
Clôture du Festival et repas de rue
Florent Mattei, photographe et plasticien diplômé de la Villa Arson, réalisera une performance musicale issue du Top 48, sur fond de projection vidéo, pour un bal populaire, comme jadis.

L’artiste Florent Mattei, amateur de détournements de clichés et dont la sensibilité musicale est constante, garde un souvenir chaleureux des bals de village qu’il a connus en Corse, depuis son enfance. Il choisit Bonson pour reconstruire cet environnement de lampions, grillades et musiques à danser. Puisant dans les morceaux du Top 48 – compilation musicale des titres qui ont marqué sa vie, de Tino Rossi à Philippe Katerine – il fait ressurgir ses souvenirs et retrace une vie en chanson. En projection, les images d’un film fait à la maison - le 4 juillet 2006, jour de canicule, il danse pendant 2h45, torse nu dans son salon, sur ce même Top 48, sorte d’explosion symbolique jusqu’à l’éreintement du corps et des sens remémorés.
La vidéo du Top 48 a fait l’objet d’une exposition à la Vitrine du Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice et l’a conduit à réaliser une première performance publique sur ce thème, en organisant un bal populaire sur la place Yves Klein du MAMAC en 2007. Le 21 mars 2008, il invente une autre expression musicale : la Boum de Mattei rassemble une exposition de photographies de l’artiste (The world is perfect), la vidéo du Top 48 et des heures de musique, souvenirs de ses années d’adolescence.
Le Bal de Mattei est une nouvelle déclinaison de son travail, une performance plus attachée à ses souvenirs d’enfant, à ces morceaux qui faisaient chanter et danser toutes les générations.

   
     
Florent Mattei est né en 1970. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Nice - Villa Arson 1998
Galerie Espace A VENDRE, 17 rue Smolett, 06300 Nice - www.espace-avendre.com
Le travail que construit Florent Mattei depuis une dizaine d’années ne se regarde pas avec passivité. Il invite, à travers des séries a priori très différentes, à dérouler un fil conducteur, celui d’une réflexion sur l’idéal de perfection, sur la séduction impossible et dérisoire déployée dans la grammaire visuelle de la publicité et de l’art. Florent Mattei prend le risque anti-narcissique de se substituer à monsieur tout-le-monde et se met en scène dans la plupart de ses réalisations où l’ironie et le burlesque proposent une approche décalée et percutante des stéréotypes, pour mieux les cerner et peut-être s’en défaire...

   
         
               
- FESTIVAL DU PEU ® -